Témoignage | Mariane F.

photo Mariane F.

Faites-vous confiance!

La naissance de mon premier enfant ne s’est pas déroulée comme je l’avais espérée. Après plusieurs heures de travail à la maison des naissances, j’ai été transférée à l’hôpital où mon fils est enfin né. Sa première tétée s’est bien passée mais on a vite remarqué qu’il avait de la difficulté à respirer. Mon petit bébé a donc été transféré à l’unité néo-natale où on lui a administré un antibiotique pour combattre l’infection qu’il avait aux poumons. Par la suite, les tétées étaient difficiles pour lui parce qu’il manquait de souffle. J’avais insisté auprès du personnel hospitalier sur la volonté que j’avais d’allaiter. Une infirmière m’avait donc suggéré de me tirer du colostrum pour le donner avec un petit verre à mon fils. J’avais décidé de suivre son conseil et quand elle était revenue quelques temps plus tard dans ma chambre et qu’elle avait vu le petit contenant que j’avais presque tout rempli, elle s’était exclamé : « Wow! Tu as réussi à en tirer beaucoup! Ça va être vraiment bon pour ton bébé ça! ».  Je ne doutais pas vraiment de ma capacité à allaiter mon enfant mais  le travail très long, le plan de naissance chamboulé et la séparation d’avec mon fils due aux complications qui ont suivies m’avait beaucoup perturbé. Ce tout petit commentaire tellement encourageant m’avait mis un baume sur le cœur!

Par la suite, lors de mes deux expériences d’allaitement, à chaque fois que je rencontrais une difficulté, j’ai toujours eu tendance à me tourner vers des personnes compétentes qui voulaient m’aider de façon positive. Si quelqu’un me donnait un conseil qui me semblait contraire à mes valeurs ou à ce que je savais bon pour mon enfant, j’allais chercher de l’aide ailleurs.

Si j’ai un conseil à donner aux mères, c’est de ne jamais oublier que c’est vous les spécialistes de votre enfant. Vous êtes assurément la personne qui le connait le mieux et vous êtes sans aucun doute la personne qui l’aime le plus au monde et qui a le plus à cœur sa santé et son bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *