Témoignage | Marie-Christine D.

photo Marie-Christine D.

 

Avant même de concevoir ma petite Léa, j’étais convaincue de vouloir allaiter puisque je m’étais renseignée en profondeur sur les bienfaits de l’allaitement. Étant quelqu’un de réaliste, je savais que ce n’était pas toujours possible et que je devais donc me dire que j’allais essayer afin de me protéger au cas où je n’y arriverais pas.

Ma petite Léa arriva enfin ! Quelle joie ! Par contre, j’eus une hémorragie qui me fit perdre beaucoup de sang et qui retarda ma montée laiteuse. De plus, ma fille si délicate a eu un torticolis congénital ainsi qu’une clavicule cassée. Et puisqu’elle est sortie en descente rapide, elle a eu du liquide dans les poumons qui lui boucha les narines. Pour clore le tout, j’avais des mamelons plats qui rentraient par en dedans lorsqu’elle essayait de téter. Imaginez essayer d’allaiter avec torticolis, clavicule cassée, nez bouché, succion constamment relâchée, mamelon plat et montée laiteuse retardée !!! Bref, ma fille était très inconfortable et il était hors de question de continuer à la faire souffrir. Je décidai donc d’utiliser le tire-lait à chacun de ses boires afin de stimuler ma production laitière et je lui donnai un supplément en attendant la montée puisqu’elle commençait à perdre trop de poids.

De retour à la maison, j’eus aussitôt assez de lait pour uniquement la nourrir de mon lait au biberon. J’utilisai un biberon de style « naturel » pour que ça ne soit pas trop facile pour Léa de boire afin qu’elle développe bien ses muscles de la mâchoire. Je fis plusieurs tentatives de mise au sein mais sans succès. J’étais si triste. Je voulais ce qu’il y avait de meilleur pour ma fille ! Je continuai donc à tirer mon lait avec mon tire-lait double électrique pendant 3 mois. Ouff! J’étais tellement écœurée, si vous saviez à quel point ! Je m’étais même inventé un dispositif qui me permettait de m’occuper de ma fille pendant que je me trayais. Puisque lorsqu’on tire son lait, c’est ce qu’il y a de plus dur : s’occuper de bébé en même temps. Nos deux mains sont prises !

Alors, un soir comme les autres à l’âge de trois mois de vie de Léa, j’essayai la mise au sein sans trop y croire! Et paff!!! Ça a fonctionné !!! Alors j’ai écris ce témoignage pour dire à toutes les mamans qui veulent vraiment allaiter : « Si votre mise au sein ne fonctionne pas tout de suite, ayez confiance en votre bébé et en vous. Cela viendra ! Tant qu’il y a du lait, il y a de l’espoir ! Et s’il n’y a pas de lait, c’est toujours possible d’en créer à l’aide d’un tire-lait en attendant que bébé prenne le sein. »

Marie-Christine D.

2 Comments on “Témoignage | Marie-Christine D.

  1. Très beau témoignage et comme dit Marie-Christine tant qu’il a du lait il a de l’espoir.

  2. J’admire ta tenacité qui fut certainement motivée par tout l’amour que tu as pour ta petite Léa. Bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *